Merci à vous de visiter ce site




Pour nous aider
et/ou pour le plaisir,
acheter ce recueil
de Stéphen Moysan



Pour nous aider
et/ou pour le plaisir,
acheter ce recueil
de Stéphen Moysan




Éternels Éclairs
Poésie Peinture

Harmonie du Soir


Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;
Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige ...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !


Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal



Autres pages concernant ce poète : Les Oeuvres de A à Z - Le Florilège de poèmes - La Biographie








Pour nous aider et/ou pour le plaisir,
acheter les livres de Stéphen Moysan




Merci à vous d'être venu(e) lire le poème
« Harmonie du Soir » de Charles Baudelaire
sur les Éternels Éclairs.



« Éternels Éclairs : Sources de poésies »


Webdesigner : Mathieu Jacomy    -    Webmaster : Stéphen Moysan
Contact : stephen.moysan@gmail.com


Partenaires référencement