Merci à vous de visiter ce site




Pour nous aider
et/ou pour le plaisir,
acheter ce recueil
de Stéphen Moysan



Pour nous aider
et/ou pour le plaisir,
acheter ce recueil
de Stéphen Moysan




Éternels Éclairs
Poésie Peinture



La Poésie est dans la rue


Stéphen Moysan




Oeuvre de Banksy






8 et 9 septembre 2021

Poèmes écrits avec des aphorismes de rue
Grâce au livre : Tiens, ils ont encore repeint - d'Yves Pagès
Et au pdf : Rira bien qui écrira le premier.




Droit d'utiliser à des fins non commerciales, de partager ou d'adapter l'Œuvre. Pour cela, vous devez la créditer, intégrer un lien vers cette page du site et indiquer si des modifications ont été effectuées. Les nouvelles Œuvres créées à partir de celle-ci seront sous les mêmes conditions.





Le choix est vite fait
Entre changer le pansement
Et penser le changement.

Dans un monde
Où on peut nourrir tout le monde
Chaque mort de faim est un meurtre.

Non vraiment
Ça ne sert à rien de devenir un jour
L’homme le plus riche du cimetière.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


C’est un peu dingue
De vouloir être normal
Dans un monde de fou.

Il faut 47 muscles
Pour froncer les sourcils
Et seulement 13 pour sourire.

Souvent, quand on est pauvre
Ce qui nous est le plus cher
Est gratuit.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Le contraire de la richesse
Ce n’est pas la pauvreté
C’est le partage.

Président -
Fais comme nous
Taxe tes potes.

Une crise qui dure
Plus de 40 ans
C’est un système.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Mon ami,
Il fait du bruit ton silence,
Elle prend de la place ton absence.

N’oublie jamais
Ceux qui rêvent sans agir
Cultivent le cauchemar.

Dans le pays d’où tu viens :
Les frontières ne séparent pas deux mondes,
Il n’en existe qu’un et elles le déchirent.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Sur Terre
On a tout exploité
Sauf la richesse.

Je veux gagner du blé
Pour que mes rêves
Céréalisent.

C’est une philosophie
Je dépense donc je suis
Descartes de crédit.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Période de crise
La banquise fond
Comme les APL.

A dire vrai la misère
N’est pas un problème personnel
Mais un délit public.

Ayons du cœur à l’outrage !
Recyclons la politique
Trions les déchets.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Je pense à toi
Tout le temps
Même quand je n’ai pas le temps.

Pourtant je ne peux pas
Tomber amoureux
Je suis déjà à terre.

S’il te plait
Sois le whisky
De mon coca.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Être dans le vent
C’est l’ambition
D’une feuille morte.

Mieux vaut
Une conscience tranquille
Qu’une destinée prospère.

En tout cas
J’aime bien la vie
Ça remplit mes journées.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Ils font pousser
Les barbelés
Cultivons les tenailles.

Evidemment
Toutes nos luttes
Comme unique.

En manifestation -
Qui nous protège
De la police ?

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Si vous transformez les rues en stades
Ne vous étonnez pas
Qu’on tire sur les gardiens.

La police ne tue pas
L’état ne vole pas
Et moi je n’écris pas sur les murs.

Demain meurt déjà
Retrouvons le goût de l’effort
De lancer des pavés !

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Camarade
Sauve une liberté
Pète une caméra.

Ce qui est sûr :
La révolution
Ne sera pas autorisée.

Si eux se taisent -
Ce sont les pierres
Qui hurleront.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Oui
L’essentiel est pourri
Le reste est pour eux.

La hiérarchie
C’est comme les étagères
Plus c’est haut, moins ça sert.

Ce poème ne sera jamais édité !
Mes mots sont trop brulants
Pour le papier.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


On rentre à l’école
Pour apprendre
Qu’il faut s’en sortir.

Et puis
On nous enseigne
A grandir au puéril de nos vies.

Aussi adulte
La liberté meurt
En sécurité.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue


Leçon de la vie
Elèves dociles
Adultes serviles.

En France
L’amour court les rues
Les connards aussi.

La poésie est morte,
Vous consommez
Son cadavre.

Stéphen Moysan
La poésie est dans la rue





Pour nous aider et/ou pour le plaisir,
acheter les livres de Stéphen Moysan




Merci à vous d'être venu(e) lire
La poésie est dans la rue, de Stéphen Moysan
sur les Éternels Éclairs.



« Éternels Éclairs : Sources de poésies »


Webdesigner : Mathieu Jacomy    -    Webmaster : Stéphen Moysan
Contact : stephen.moysan@gmail.com


Partenaires référencement