Éternels Éclairs

Ce pour quoi manquent les mots
Stéphen Moysan

Couple en rose, Andy Bridge - getty images

Juin - Juillet 2022

image CC BY NC SA Droit d'utiliser à des fins non commerciales, de partager ou d'adapter l'Œuvre. Pour cela, vous devez la créditer, intégrer un lien vers cette page du site et indiquer si des modifications ont été effectuées. Les nouvelles Œuvres créées à partir de celle-ci seront sous les mêmes conditions.

La nuit - Entre les nuages, Soies du ciel au toucher des yeux, Quand chante l’âme d’un vent doux, Les étoiles arrivent en foule. Le monde est éclairé de sa blessure Et le temps se met à sourire, Infinie beauté qui transperce Aux différents étages de nos vies.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

Avant de te connaitre L’amour était pour moi une maladie Qui porte le virus du b Entre les deux premières voyelles du verbe aimer. Aussi je voulais changer le monde Quand tu as changé le mien, J’aspire à être le soleil de ta vie Car tu es toutes les étoiles de mon ciel.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

Van Gogh nous aurait peint Sur la Terrasse d’un café le soir, Quand les couleurs de Gauguin Nous auraient invités au voyage, Tu n'aurais pas été un modèle pour Picasso, Ta beauté n’est pas à géométrie variable, Elle serait plutôt l’âge d’or du baiser Qui aurait fleuri sous l’arbre de vie de Klimt.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

Un désir d’il Où s’envoler avec elle À la chasse au trésor Existentiel, Un désir d’ailes Pour s’envoler vers l’île Au trésor du cœur Et du septième ciel.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

Quand tes lèvres m’embrassent Comme une blessure au cœur Je ne peux vivre l’amour Sans en mourir, Tu me réanimes alors Plus vivant que jamais L’homme de lettres devient L’homme de l’être.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

Tirer sa force De sa faiblesse d’hier, Et remplir son verre Avant qu’il ne soit à moitié vide. Profiter du temps, Se satisfaire d’une courte éternité, Ne pas attendre les beaux jours Mais les créer.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

Elle est mon ciel, Son esprit brille à en faire pâlir les astres, J’entends chanter sa mélodie d’amour Dans ce poème écrit pour moi un jour. Elle m’a dit : je t’aime sincèrement, Je ne pourrais jamais te quitter vraiment, Le poids de ton absence est bien trop lourd à porter, Tu es une part d’infini inconjugable au passé.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots

La vie l’a blessée Pour laisser entrer en elle la lumière, Elle a l’esprit tellement clair Que même son ignorance est sage. De chaque expérience difficile Elle a tiré une leçon, Les flammes de son cœur sont une bénédiction Et cette vision illumine mon chemin.

— Stéphen Moysan,
Ce pour quoi manquent les mots
}