Merci à vous de visiter ce site



    * Dernières nouveautés



Éternels Éclairs
Poésie Peinture

Recueil de poèmes :

Spleen

Stéphen Moysan




Emilie Rondet : Regard sur le monde






Troisième semaine d'Octobre 2019




Droit d'utiliser à des fins non commerciales, de partager ou d'adapter l'Œuvre. Pour cela, vous devez la créditer, intégrer un lien vers cette page du site et indiquer si des modifications ont été effectuées. Les nouvelles Œuvres créées à partir de celle-ci seront sous les mêmes conditions.




L’aveu des larmes


Ne plus vouloir marcher
Sur les voies toutes tracées
Qui mènent à notre perte.

Aller au bout de sa vie
En espérant qu’elle soit un chemin
Vers un ailleurs meilleur.

En route vers l’horizon
Je n’ai jamais atteint l’arrivée -
Le but recherché ? Juste avancer.

Stéphen Moysan
Spleen

Soir de septembre


D’une année à l’autre
La chute des feuilles
Petit vertige du temps.

Les vendeurs de marrons grillés
Apportent la nouvelle en ville :
L’automne est arrivé.

Quand, face à la lune,
Un clin d’œil du soleil
Fait rougir le crépuscule.

Stéphen Moysan
Spleen

Retour chez moi


Paris de nuit -
Ville lumière
Mais aucune étoile.

L’ivrogne -
À chaque arrêt du train
Une descente de bière.

Rue Saint-Denis
Le regard triste
Des filles de joie. *

Stéphen Moysan
Joëlle Ginoux-Duvivier *
Spleen

Plus grande sera la chute


Quand souffle le vent
Et que tombe la neige,
Le bruit du froid.

Alcool matinal -
Dans le brouillard
L’image de l’être aimé.

Faire face à l’évidence :
Difficile de s’élever
En gardant les pieds sur Terre.

Stéphen Moysan
Spleen

Haut silence


Au cimetière -
Entre sa tombe et son âme
Le rideau des nuages.

Le ciel chemine
Depuis bien plus longtemps
Que les hommes,

C’est, je l’imagine,
Sans doute pour cela
Qu’il se tait.

Stéphen Moysan
Spleen

Vers mystiques


Seulement lire le recto des mots,
C’est ignorer qu’au verso
S’y cachent les secrets.

Dans les cycles des siècles
Qui s’intéresse à l’histoire
Peut craindre l’avenir.

Aaah ! S’il suffisait d’écrire
Pour que le temps tourne
La page du Grand livre. *

Stéphen Moysan
Inspiré par Patricia Castex Menier *
Spleen

Leçon de la peine


Pensées noires -
Nuit blanche
Sous les profondeurs de l’azur.

Les jours passent -
Dans l’impermanence des choses
Seul l’écoulement du temps perdure.

Les questions sans réponse !
Savoir les accepter,
C’est le savoir qu’elles enseignent.

Stéphen Moysan
Spleen

Sous les larmes du ciel


Ce matin
Plus de café
Chaussettes dépareillées.

Décembre nuageux -
Le vent du Nord
Dialogue entre les arbres.

Abri de fortune
Sur le trottoir, il pleut
Dans la chambre du SDF.

Stéphen Moysan
Spleen



Merci à vous d'être venu(e) lire
Spleen
sur les Éternels Éclairs.



« Éternels Éclairs : Sources de poésies »


Webdesigner : Mathieu Jacomy    -    Webmaster : Stéphen Moysan
Contact : stephen.moysan@gmail.com


Partenaires référencement