Merci à vous de visiter ce site




Pour nous aider
et/ou pour le plaisir,
acheter le Best Of
de Stéphen Moysan



Éternels Éclairs
Poésie Peinture

Poésie nouvelle

Stéphen Moysan




Poésie nouvelle






2020




Droit d'utiliser à des fins non commerciales, de partager ou d'adapter l'Œuvre. Pour cela, vous devez la créditer, intégrer un lien vers cette page du site et indiquer si des modifications ont été effectuées. Les nouvelles Œuvres créées à partir de celle-ci seront sous les mêmes conditions.





Averse de printemps -
Vu d’en haut
Floraison des parapluies.

Feu orange
La conductrice s’arrête
Seules ses lèvres passent au rouge.

Immeuble neuf
Panneau défense d’entrée
Sans abris dans la rue.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


À la tombée du jour
Quand le soleil s’en va
La lune nous console.

Avoir faim de vivre
Et se délecter
De la beauté du ciel.

Lécher des yeux
Des nuages de miel
Jusqu’à l’extase.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Un vent léger,
Tard le soir,
La danse des ombres.

En regardant le ciel
Je ne sais plus
Pourquoi j’étais en colère.

Nuit des étoiles filantes -
Moi aussi, sur Terre,
Je ne suis que de passage.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


S’aider soi-même
En aidant son prochain
Une belle pensée.

Peu importe la masse des problèmes
Si on leur enlève la gravité
Le poids à supporter est nul.

Paix et Amour
Sur Terre
Besoin de rien d’autre.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Au bord de Seine
Pour seules étoiles
Les lampadaires.

Le long des quais
Plongé dans mes pensées
Je nage dans le bonheur.

Parmi la foule
Au-delà des conversations
Le calme intérieur.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Cigarette à la main
Un verre dans l’autre
Faire connaissance.

Terrasse d’un café
Premier rendez-vous
Les fumées s’entrelacent.

À cette rose rouge
J’ai mêlé mes pensées
Pour qu’elles fleurissent.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Soleil d’été
Sa lettre d’amour
- Quelle chaleur !

Rester sans voix
Peindre sa poésie
En page blanche.

Nuit du 14 juillet
Un feu d’artifice
Notre premier baiser.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Déshabillée
Par mes mots
Un frisson soudain.

Tout en moi
Ne refuse rien d’Elle
Douce féérie.

Le corps tremblant
Le cœur qui palpite
Effets secondaires.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Jeunes amoureux
Un feu entre eux
La chaleur monte.

Dans le rhum arrangé
Aux fruits de la passion
Un peu d’été en automne.

Glaçons et cœurs ont fondu
Quand la poésie les enivre
Ils boivent les mots de l’autre.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


La venue de la pluie
Dans peu de temps -
Mes envies d’ailleurs.

Quand le vent tire
Le rideau des nuages
Les herbes se couchent.

Alors, en s’envolant
Elles montent au ciel
Les feuilles qui ont perdu la vie.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Automne
Le bruit des couleurs
Sous la pluie.

Comme il est étonnant
Celui qui dans ce monde
Ne s’émerveille pas.

Aussi, avec légèreté,
À travers les flaques,
Marcher sur les nuages.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Bras ouverts
Il est prêt à m’accueillir
Comme un épouvantail.

Avec pour unique
Manteau de neige
L’habit du mendiant.

Ses mots importent peu
La foule est pressée,
Oui, mais sa misère ?

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Visage trop maquillé
Victime de la mode
Elle a perdu sa beauté.

Jeune fille apprêtée
On lui papillonne autour
Elle se prend pour une fleur.

Prisonnière de son jeu
Elle vit en solitude
Dans une foule de moi.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle


Lac gelé
À la venue de l’hiver
Je marche sur l’eau.

Des enfants s’amusent -
Seuls se disputent
Des cris de joie.

Même misérable
Il continue à sourire
Le bonhomme de neige.

Stéphen Moysan
Poésie nouvelle



Merci à vous d'être venu(e) lire
Entre deux solstices
sur les Éternels Éclairs.



« Éternels Éclairs : Sources de poésies »


Webdesigner : Mathieu Jacomy    -    Webmaster : Stéphen Moysan
Contact : stephen.moysan@gmail.com


Partenaires référencement