Éternels Éclairs

Love
Stéphen Moysan

Baiser sur la plage, Munch

Mars - Juin 2020

image CC BY NC SA Droit d'utiliser à des fins non commerciales, de partager ou d'adapter l'Œuvre. Pour cela, vous devez la créditer, intégrer un lien vers cette page du site et indiquer si des modifications ont été effectuées. Les nouvelles Œuvres créées à partir de celle-ci seront sous les mêmes conditions.

Il y en a de belles Des femmes - Mais Elle ! Brulant d’envie L’étincelle de ses yeux Enflamme mes mots. Sa voix parle au cœur J’entends vibrer le destin Coup de foudre et chagrin.

— Stéphen Moysan,
Love

Fin de journée arrosée - Choisir la robe rouge Du vin, ou de l’amie ? Elle prend les devants Jetant ses sous-vêtements Elle fait voler mes doutes. Avec ses yeux doux Elle me déshabille Par ordonnance consentie.

— Stéphen Moysan,
Love

Elle avoue m’aimer Et fait sauter le verrou D’un ancien désir. Même dans le noir Je reconnaîtrais son corps - J’ai pris ses empreintes. Lendemain matin Ses habits et les miens Un chemin vers le lit.

— Stéphen Moysan,
Love

Déshabillée Par notre amour Chaleur d’été. À la limite Du presque trop Sa beauté. Le sourire d’une femme Un bien de plus Dans la vie.

— Stéphen Moysan,
Love

Matin d’été Nuit plus courte Café plus long. Plaisir familier Les yeux dans les yeux Se dire : Je t’aime. Marche commune Dehors – Plus beau L’horizon à deux.

— Stéphen Moysan,
Love

Ses éphélides Et sa chevelure rousse Rappellent l’automne. Sous le soleil d’été Mes amours d’hiver fondent Devant cette femme sensuelle. Un vin délicieux - Le bon moment Pour parler d’Elle.

— Stéphen Moysan,
Love

À peine séparés Chacun ses obligations Tu me manques déjà. Pour moi, à l’évidence, Tu déplaces le centre du monde Quand tu t’éloignes. L’amour toujours Le plus court chemin Pour te rejoindre.

— Stéphen Moysan,
Love

Chacun de son côté À la croisée des chemins Elle a planté ma gaieté. Je suis resté figé - Tout mon Amour Profondément enraciné. Par la poésie honorée Cette fleur qu’elle a semée Laisse ici son parfum.

— Stéphen Moysan,
Love

Sans un mot Le silence entre nous Dit tout. Je veux bien la voir Son fiancé aussi Mais pas ensemble. * La femme que j’aime Ne me regarde pas Mais sait que je la déshabille.

— * René Maublanc – Stéphen Moysan,
Love

Trop fatigué pour lire Trop éveillé pour rêver Décision prise de se lever. Des mots tristes Et des larmes de colère Pluie d’orage. Dans mon cœur Ou par la fenêtre La même obscurité.

— Stéphen Moysan,
Love

Dans sa froideur Couleur d’automne Le son gris de la pluie. Comme une évidence Ecrire silencieusement Ce cri de solitude. Il est des amours Qu’on ne choisit pas Malheur de la destinée.

— Stéphen Moysan,
Love

Si légère son âme La moindre phrase Semble trop lourde. Nuit sans sommeil Je cherche son amour Dans le lointain. Vouloir ses lèvres Entendre ses mots Et puis rien d’autre.

— Stéphen Moysan,
Love
}