Mise en lumière avec rage
D’une violence démentielle
Entre les lignes de l’orage
Une sombre vérité se révèle :

Noir est le cœur des nuages
Pleurant des larmes du ciel
Lorsqu’ils vivent naufrage
Dans les courants éternels !

Stéphen Moysan



Éternels Éclairs
Poésie Peinture

Autoportrait avec un ami, par Raphaël
Autoportrait avec un ami,
par Raphaël

Huile sur toile
99 × 83 cm
1518-1519

Musée du Louvre, Paris, France

Baldassare de Castiglione, par Raphaël
Baldassare de Castiglione,
par Raphaël

Huile sur toile
82 × 67 cm
1514-1515

Musée du Louvre, Paris, France

Bindo Altiviti, par Raphaël
Bindo Altiviti, par Raphaël

Huile sur bois
59,7 × 43,8 cm
1512-1515

National Gallery of Art, Washington, USA

Dame Isabelle de Requesens, par Raphaël
Dame Isabelle de Requesens,
par Raphaël

Huile sur bois transférée sur toile
120 × 95 cm
1518

Musée du Louvre, Paris, France

Elisabetta Gonzaga, par Raphaël
Elisabetta Gonzaga,
par Raphaël

Huile sur bois
52,9 × 37,4 cm
1504

Galerie des Offices, Florence, Italie

La dame à la licorne, par Raphaël
La dame à la licorne,
par Raphaël

Huile sur bois
65 × 51 cm
1506

Galerie Borghèse, Rome, Italie

La femme au voile, par Raphaël
La femme au voile,
par Raphaël

Huile sur toile
82 × 60,5 cm
1514-1515

Palais Pitti, Florence, Italie

La Grande Madone Cowper, par Raphaël
La Grande Madone Cowper,
par Raphaël

Huile sur toile
80,7 × 57,5 cm
1511

National Gallery of Art, Washington, USA

La Madone aux Oeillets, par Raphaël
La Madone aux oeillets,
par Raphaël

Huile sur bois
28,8 × 22,8 cm
1506-1507

National Gallery, Londres, Royaume-Uni

La Madone dans la prairie, par Raphaël
La Madone dans la prairie,
par Raphaël

Huile sur bois
113 × 88,5 cm
1505 - 1506

Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche

La Madone della rosa, par Raphaël
La Madone della rosa,
par Raphaël

Huile sur bois transférée sur toile
268 × 160 cm
1518-1520

Musée du Prado, Madrid, Espagne

La Madone et l'enfant, par Raphaël
La Madone et l'enfant,
par Raphaël

Huile sur toile
58 × 43 cm
1505-1506

National Gallery of Art, Washington, USA

La Madone Sixtine, par Raphaël
La Madone Sixtine,
par Raphaël

Huile sur toile
265 × 196 cm
1512-1514

Gemäldegalerie Alte Meister, Dresde, Allemagne

La Perla, par Raphaël
La Perla, par Raphaël

Huile sur bois
147,4 × 116 cm
1518

Musée du Prado, Madrid, Espagne

La Sainte famille, par Raphaël
La Sainte famille,
par Raphaël

Huile sur bois transférée sur toile
207 × 140 cm
1518

Musée du Louvre, Paris, France

La Vierge au diadème bleu, par Raphaël
La Vierge au diadème bleu,
par Raphaël

Huile sur bois
68 × 44 cm
1510-1511

Musée du Louvre, Paris, France

La Vision d'Ézéchiel, par Raphaël
La Vision d'Ézéchiel,
par Raphaël

Huile sur bois
40,7 × 29,5 cm
1518

Galerie Palatine, Palais Pitti, Florence, Italie

Laurent II de Médicis, par Raphaël
Laurent II de Médicis,
par Raphaël

Huile sur bois
97 × 79 cm
1516-1519

Collection NC

Le pape Jules II, par Raphaël
Le pape Jules II, par Raphaël

Huile sur bois
108 × 80,7 cm
1511-1512

National Gallery, Londres, Royaume-Uni

Portrait d'un cardinal, par Raphaël
Portrait d'un cardinal,
par Raphaël

Huile sur toile
79 × 61 cm
1510-1511

Musée du Prado, Madrid, Espagne

Portrait d'un jeune homme, par Raphaël
Portrait d'un jeune homme,
par Raphaël

Huile sur toile
43,8 × 29 cm
1518-1519

Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid, Espagne

Sainte Catherine, par Raphaël
Sainte Catherine, par Raphaël

Huile sur bois
72,2 × 55,7 cm
1507

National Gallery, Londres, Royaume-Uni

Saint Michel terrassant le dragon, par Raphaël
Saint Michel terrassant
le dragon, par Raphaël

Huile sur bois transférée sur toile
268 × 160 cm
1518

Musée du Louvre, Paris, France

Transfiguration, par Raphaël
Transfiguration,
par Raphaël

Huile sur bois
405 × 218 cm
1518-1520

Musée du Vatican, Rome, Vatican


Éloge à Raphaël



« Le nom de Raphaël rappelle à l'esprit tout ce qu'il y a de plus élevé dans la peinture, et cette impression, qui commence par être un préjugé, est confirmée par l'examen chez tous ceux qui ont le sentiment des arts. La sublimité de son talent, jointe aux circonstances particulières dans lesquelles il a vécu, et à cette réunion presque unique des avantages que donnent la nature et la fortune, l'ont mis sur un trône où personne ne l'a remplacé, et que l'admiration des siècles n'a fait qu'élever davantage. C'est une espèce de culte que le respect de la postérité pour ce grand homme, et il est peut-être le seul, parmi les artistes de toutes les époques, je n'en excepte pas les poètes, qui soit comme le représentant ou le dieu lui-même de son art. Son caractère plein de douceur et d'élévation, ses inclinations nobles, qui le firent rechercher par tout ce que son époque avait d'hommes éminents, jusqu'à la beauté de sa figure et à sa passion pour les femmes, ajoutent dans l'imagination à l'attrait de ses ouvrages ; ensuite sa mort prématurée, sujet de regrets éternels et qui fut un malheur public au milieu de l'époque brillante où fleurirent tous les beaux génies de l'Italie. »

* Eugène Delacroix, extrait de la Revue de Paris, 1830.




Merci à vous d'être venu(e) regarder
Ce choix de tableaux de Raphaël
sur les Éternels Éclairs.