Mise en lumière avec rage
D’une violence démentielle
Entre les lignes de l’orage
Une sombre vérité se révèle :

Noir est le cœur des nuages
Pleurant des larmes du ciel
Lorsqu’ils vivent naufrage
Dans les courants éternels !

Stéphen Moysan



Éternels Éclairs
Poésie Peinture

Estampe d'Hokusai




Des anciens au XXième siècle

Le mendiant -
Il porte le ciel et la terre
Pour habit d’été.

Haïku
Takarai Kikaku
1661-1707

Dévoré par un chat -
L’épouse du criquet
Crie son deuil.

Haïku
Takarai Kikaku
1661-1707

J’éternue
Et perds de vue
L’alouette.

Haïku
Yokoi Yayu
1701-1783

Pluie de printemps -
Toute chose
Embellit.

Haïku
Chiyo-Ni
1703-1775

Même le bruit de la cascade
S’est affaibli -
Le chant des cigales.

Haïku
Chiyo-Ni
1703-1775

Les feuilles tombent
Sur les feuilles -
La pluie tombe sur la pluie.

Haïku
Katô Gyôdai
1732-1792

Matin du premier jour -
Dans le poêle
Quelques braises de l'an passé.

Haïku
Katô Gyôdai
1732-1792

Fût-ce en mille éclats
Elle est toujours là -
La lune dans l'eau.

Haïku
Ueda Chôshû
1852-1932

Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir.

Haïku
Natsume Sôseki
1867-1907

Le serpent s’esquiva
Mais le regard qu’il me lança
Resta dans l’herbe.

Haïku
Takahama Kyoshi
1874-1959

On appelle cette fleur
Pivoine blanche - Oui,
Mais un peu de rouge.

Haïku
Takahama Kyoshi
1874-1959

Retombé au sol
Le cerf-volant
A égaré son âme.

Haïku
Kubota Kuhonta
1881-1926

Après le tonnerre -
Les nuages de la nuit
Ont le teint frais.

Haïku
Hara Sekitei
1889-1951

Ma propre voix
Je l'avais oubliée -
Rhume de printemps.

Haïku
Shuoshi Mizuhara
1892-1981

Les jours lointains
Sous un soleil radieux
Plus lointains encore.

Haïku
Shuoshi Mizuhara
1892-1981

Son ballon qui éclate -
Pour le garçon
Le ciel s'est éloigné.

Haïku
Suzuki Shin'ichi
1898-1998

Ma femme -
Elle porte notre enfant
Pareil à la lune croissante.

Haïku
Nakamura Kusatao
1901-1983

Manger du raisin
Une grappe après l’autre
Comme une grappe de mots.

Haïku
Nakamura Kusatao
1901-1983

Point final
De l'escargot
Au milieu de sa coquille.

Haïku
Seishi Yamaguchi
1901-1994

Une chenille -
Je voudrais survivre
Même en rampant par terre.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Une poussée
De fièvre déforme
La lune.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Bonne Année !
Seule la télévision
Me la souhaite.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Quand je me lève.
Il titube -
Le ciel étoilé.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Cette limonade
Sans bulles –
Voilà ma vie.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Il n'y a rien
Dans mes poches
Rien que mes mains.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Du morse dans la nuit -
Le vent
Envoie un SOS.

Haïku
Sumitaku Kenshin
1961-1987

Une vieille étagère...
Dans l'odeur de pourriture,
Un roman d'amour !

Haïku
Tsunako Hirose
NC

Silence d'après midi -
Seule une terre calcinée
Que labourent les fourmis.

Haïku
Hara Sekitei
NC

Peu à peu mes poumons
Se teignent de bleu -
Voyage en mer.

Haïku
Shinohara Hôsaku
NC

Fourmi !
Tu as beau grimper à la rose
Le soleil est encore loin.

Haïku
Shinohara Hôsaku
NC


Esquisse d'Hiroshige



Les Contemporains

Aux poignée suspendues du métro
Les zombies du mois d'avril
Accrochent leurs mains.

Haïku
Hoshinaga Fumio
Contemporain

Tokyo en mai -
Un serpent d'acier
En incubation.

Haïku
Hoshinaga Fumio
Contemporain

Juin coule en pluie -
La solitude
Suinte des murs.

Haïku
Hoshinaga Fumio
Contemporain

Dans ce kiosque enneigé
La révolution -
On pourrait donc l'acheter ?

Haïku
Hoshinaga Fumio
Contemporain

Dans le volcan éteint
Au fond du lac
Le long baiser des truites.

Haïku
Maruyama Kaidô
Contemporain

Une tortue crie
« Un homme
Doit savoir se taire ».

Haïku
Tanaka Hiroaki
Contemporain

Presque une nuit d'automne -
Le souvenir
De sa main froide.

Haïku
Kinoshita Yûji
Contemporain

Le vent du sud -
Il farde de rouge
Les yeux des vaches.

Haïku
Mayuzumi Shû
Contemporain

Lever de lune -
Même si on lui tire dessus
Son oeil reste ouvert.

Haïku
Kimura Toshio
Contemporain

Je sors du cinéma -
Panoramique
Le clair de lune !

Haïku
Imai Sei
Contemporain

Deux cents pas
Jusqu'au boulanger -
Sept pas jusqu'à la voie lactée.

Haïku
Origasa Bishû
Contemporain

La danse des hommes
Pour apaiser le Dieu du Vent
Ressemble à la tempête.

Haïku
Arima Akito
Contemporain

Ténèbre d'insectes -
Nulle part
Le vent n'arrête de souffler.

Haïku
Takahashi Masô
Contemporain

Dans l'oeil de l'oiseau migrateur
Je deviens
Toujours plus petit.

Haïku
Ueda Gosengoku
Contemporain

L'hiver s'appronfondit
Comme s'appronfondit
L'affection d'un père.

Haïku
Iida Ryûta
Contemporain

Montagnes en sommeil -
Chaque arbre s'efforce
De devenir un cercueil.

Haïku
Nakahara Michio
Contemporain

Au bout de sa langue
Il cache des paysages -
L'étranger.

Haïku
Horimoto Gin
Contemporain






Découvrez aussi sur ce site



Les Poètes








Stéphen Moysan





L’instant en sa présence
A des allures d’éternité

Passionnément intense
On se doit de l’honorer
Elle est la quintessence
Sacrée des sens éclairés
Intime du grand silence
Elle sait le faire parler





Jeu de poèmes (SMJ)





Merci à vous d'être venu(e) lire
Les Haikus du Japon
sur les Éternels Éclairs.