Merci à vous de visiter ce site





Éternels Éclairs
Poésie Peinture



Bouquet de chrysanthèmes, par Auguste Renoir
Bouquet de chrysanthèmes,
par Auguste Renoir

Huile sur toile
81 × 65 cm
1884

Musée des beaux-arts de Rouen

Galerie Renoir




ANALYSE DU TABLEAU




Cette brillante composition peut être datée vers 1884. C’est de cette époque que date également la célèbre toile La Danse à Bougival (Museum of Fine Arts), qui appartint elle aussi à François Depeaux, avant qu’il ne dût se défaire d’une partie de sa collection en 1906.

Il arrive, à cette époque, à Renoir, comme à Monet, de se livrer à la nature morte, genre qui se vend infiniment mieux que des sujets plus ambitieux ou des recherches formelles plus innovantes. Le présent Bouquet de Chrysanthèmes se distingue toutefois des autres bouquets de Renoir par l’emploi d’un seul type de fleur, d’un vase tout uni et d’une mise en page très simple. Ici, aucune de ces combinaisons de fruits et de fleurs, pratique courante de la nature morte depuis les origines du genre ; aucun de ces vases de céramique peinte, comme on aime à les retrouver de Chardin à Fantin-Latour ; aucune de ces oppositions du groupement floral avec un fond complexe, agrémenté d’échappées ou de tissus somptueux. C’est la fleur seule qui dicte à Renoir, par la forme de ses pétales, le sens de la touche tourbillonnante qu’il adopte pour l’ensemble du tableau ; c’est cette touche qui donne au tableau son unité profonde et son sens. Dans cette œuvre, modeste par son sujet très sage, mais ambitieuse par son grand format, c’est la conception de l’œuvre picturale qui est en jeu ; Renoir aimera, à travers toute sa carrière, tantôt jouer de l’opposition de touche au sein d’un même tableau, tantôt, comme c’est le cas ici, unifier une image par le biais d’une touche égale sur toute la surface peinte.



Musée des beaux-arts de Rouen





« Éternels Éclairs : Sources de poésies »


Webdesigner : Mathieu Jacomy    -    Webmaster : Stéphen Moysan
Contact : stephen.moysan@gmail.com


Partenaires référencement