Merci à vous de visiter ce site



    * Dernières nouveautés



Éternels Éclairs
Poésie Peinture



Divagations, joies et amertumes


Stéphen Moysan




Pasiphae, Jackson Pollock






4ème semaine d'Avril 2020




Droit d'utiliser à des fins non commerciales, de partager ou d'adapter l'Œuvre. Pour cela, vous devez la créditer, intégrer un lien vers cette page du site et indiquer si des modifications ont été effectuées. Les nouvelles Œuvres créées à partir de celle-ci seront sous les mêmes conditions.





Jeunes amoureux
Un feu entre eux
La chaleur monte.

Dans le rhum arrangé
Aux fruits de la passion
Un peu d’été en automne.

Glaçons et cœurs ont fondu
Quand la poésie les enivre
Ils boivent les mots de l’autre.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Ville assiégée
Des gosses en mitraillettes
Des ruines et des rats.

Monument aux morts
Peu d’espace entre les noms
Le coût de la guerre.

Fin du cessez-le-feu
Grand bombardement
Les défunts sortent des tombes.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Nuit d’Halloween
Le ciel est complice
Lune de sang.

Petit vampire
Caché derrière son père
Peur du chien.

Déguisée trop belle
Pour nous effrayer
La jeune sorcière.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


En son absence
L’infinie solitude
D’un banc vide.

Un froid glacial
Sans la chaleur
De son corps.

Vent d’hiver
Effet secondaire
La venue de la pluie.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Bras ouverts
Il est prêt à m’accueillir
Comme un épouvantail.

Avec pour unique
Manteau de neige
L’habit du mendiant.

Ses mots importent peu
La foule est pressée,
Oui, mais sa misère ?

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Solstice d’hiver
Jour trop court
Pour tout faire.

La nuit venue
Le vent froid
Gèle la rêverie.

Nostalgie -
Cet ancien temps
À deux au lit.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Cigarette à la main
Un verre dans l’autre
Faire connaissance.

Terrasse d’un café
Premier rendez-vous
Les fumées s’entrelacent.

À cette rose rouge
J’ai mêlé mes pensées
Pour qu’elles fleurissent.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Métro, les jeunes poussent
De la mauvaise herbe
Printemps urbain.

Trois minutes d’attente
Sur le quai de la gare
Le temps d’un Haïku.

Si les purs vont au Paradis
Entre la Terre et l’Enfer
J’hésite encore.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Visage trop maquillé
Victime de la mode
Elle a perdu sa beauté.

Jeune fille apprêtée
On lui papillonne autour
Elle se prend pour une fleur.

Prisonnière de son jeu
Elle vit en solitude
Dans une foule de moi.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes


Du Nord au Sud
La Terre est
Sens dessus dessous.

Ce monde est criminel
Prisonnier de son égoïsme
L’homme détruit la planète.

Fumées industrielles
Des nuages montent
Dans le gris du ciel.

Stéphen Moysan
Divagations, joies et amertumes



Merci à vous d'être venu(e) lire
Divagations, joies et amertumes, de Stéphen Moysan
sur les Éternels Éclairs.



« Éternels Éclairs : Sources de poésies »


Webdesigner : Mathieu Jacomy    -    Webmaster : Stéphen Moysan
Contact : stephen.moysan@gmail.com


Partenaires référencement