Mise en lumière avec rage
D’une violence démentielle
Entre les lignes de l’orage
Une sombre vérité se révèle :

Noir est le cœur des nuages
Pleurant des larmes du ciel
Lorsqu’ils vivent naufrage
Dans les courants éternels !

Stéphen Moysan



Éternels Éclairs
Poésie Peinture

Paul Verlaine de A à Z




Cliquez sur la première lettre du titre du poème que vous recherchez



alphabet papillon lettre a alphabet papillon lettre b alphabet papillon lettre c
alphabet papillon lettre d alphabet papillon lettre e alphabet papillon lettre f alphabet papillon lettre g alphabet papillon lettre h
alphabet papillon lettre i alphabet papillon lettre j alphabet papillon lettre k alphabet papillon lettre l alphabet papillon lettre m
alphabet papillon lettre n alphabet papillon lettre o alphabet papillon lettre p alphabet papillon lettre q alphabet papillon lettre r
alphabet papillon lettre s alphabet papillon lettre t alphabet papillon lettre u alphabet papillon lettre v alphabet papillon lettre w
alphabet papillon lettre x alphabet papillon lettre y alphabet papillon lettre z

*Lettrines photographiées sur des ailes de papillons par Kjell Sandved.




  • ...

  • ...

  • ...

  • ...

  • ...

  • ...

  • ...




Éloge à Paul Verlaine



« Bien que connaissant un succès tardif, la carrière de Paul Verlaine ne fut pas triomphale. L’espérance et le chaos s’y répondent dans un rythme qui semble venir du fond des âges et qui reste, pour cela même, hautement populaire, car la poésie verlainienne est traversée de repentirs, et est inlassablement en débat entre chair et raison. Quant à l’inspiration religieuse, il ne semble pas qu’elle soit parvenue à relancer en lui l’invention formelle. Pourtant, au dire de Mallarmé (et comme il a raison !), tout lecteur de Verlaine peut « Tâter la ressemblance avec les maux humains. » Paul Verlaine est bien ce poète victime de ses propres démons qui aura été habité par la nostalgie d’improbables compromis entre les pôles antagonistes de son mysticisme et de sa sensualité. Il aura constamment été la proie des conflits qui se reflétèrent dans sa vie ballottée, comme dans son œuvre. S’il subît l’influence de certains maîtres à ses débuts, il la dépassa assez tôt pour imposer un ton inimitable. »

* Wikipédia


Autres pages : La Biographie - Le Florilège de poèmes - Les recueils