Mise en lumière avec rage
D’une violence démentielle
Entre les lignes de l’orage
Une sombre vérité se révèle :

Noir est le cœur des nuages
Pleurant des larmes du ciel
Lorsqu’ils vivent naufrage
Dans les courants éternels !

Stéphen Moysan



Éternels Éclairs
Poésie Peinture


Biographie d'Oskar Kokoschka (1886-1980)



Oskar Kokoschka : Peintre expressionniste autrichien, né le 1er mars 1886 à Pöchlarn en Autriche et décédé le 22 février 1980 à Montreux en Suisse. De 1903 à 1909, Kokoschka suit les cours de la Kunstgewerbeschule de Vienne (il présente le concours d'entrée en même temps qu'Adolf Hitler et, à la différence du futur dictateur, le réussit). L'un de ses professeurs est Gustav Klimt et l'une de ses condisciples Elsa Oeltjen-Kasimir. Kokoschka rejette rapidement le Jugendstil, ce qui a des conséquences sur son travail. Pour cette raison, il s'établit en 1910 à Berlin, puis ne revient à Vienne qu'en 1911.

À partir de 1912, Kokoschka vit avec Alma Mahler-Werfel. Cet amour et leurs échanges épistolaires passionnés lui ont inspiré différentes œuvres d'art. Sa peinture, à cette époque, évolue vite : il commence à travailler avec des brosses plus larges et applique de plus en plus de couleurs. En 1914, il se joint aux peintres de la Sécession viennoise à Berlin. En 1915, mobilisé pour les combats de la Première Guerre mondiale, il est gravement blessé. En 1917, il s'installe à Dresde, où il rencontre Adolf Loos architecte et ami viennois. De 1919 à 1924, on lui confie une chaire à l'école des Arts de Dresde. Ne souhaitant pas être débordé par l'académie, le peintre entreprend des voyages. Il revient à Vienne en 1933. Après la mort de sa mère, il s'exile en 1934 à Prague (pour des raisons politiques) où il rencontre celle qui va devenir sa femme, Olga Palkovska. Après Prague, où il reste jusqu'en 1938, puis Londres (1938-53), il s’établit en 1953 définitivement à Villeneuve en Suisse, à l'extrémité du Lac Léman où il passe les vingt-sept dernières années de sa vie.

Oskar Kokoschka est partie prenante des Documenta I (1955), Documenta II (1959) et Documenta III (1964) à Kassel. Il inspire des générations de peintres, parmi lesquels Alkis Pierrakos, qu'il rencontre à plusieurs reprises à Londres en 1950.


* Biographie Wikipédia. Présentée par Stéphen Moysan.



Le babouin, par Oskar Kokoschka





Merci à vous d'être venu(e) lire
la biographie d'Oskar Kokoschka
sur les Éternels Éclairs.